De l’administration des anciennes villes de commune du Poitou au XVIIIe siècle

Armelle GUILLON-GUEPIN

Les réformes subies par les corps de ville à partir du règne de Louis XIV ont pour effet d’altérer leurs formes médiévales héritées de leur histoire. Si, dans un premier temps, le seul but de ces modifications est de détourner les finances municipales au profit du trésor royal, à la fin du XVIIIè siècle, une intention plus politique émerge : la volonté de faire participer les Français à la prise de décision au niveau national. Pendant ce temps, insensibles à tous ces changements, les maires et échevins des cités poitevines continuent à remplir leurs missions au service des habitants sous la tutelle bienveillante de l’intendant.

The reforms undergone by the body of cities beginning with the reign of Louis XIV had for effect the alteration of the old forms handed down from their history. If, at first, the only end of these modifications is to misappropriate the municipal finances for the profit of the royal treasury, at the end of the eighteenth century, a more political intention emerges : the will to make the French participate in decision making on a national level. Meanwhile, insensitive to all these changes, the mayors and the municipal magistrates of the cities continue to fulfill their missions in the service of the inhabitants under the benevolent supervision of the administrator.

Recherche

Menu principal

Haut de page