L’émergence du monde ouvrier en milieu rural dans l’ancienne province du Poitou au XIXe siècle

Nicolas GARNAUD

Quelle peut-être la place de l’ouvrier dans le Poitou du XIXème siècle, région archétype d’une France en miniature, majoritairement conservatrice et rurale ? Quelle perception peut avoir l’autorité publique d’une population marginale noyée dans un océan de ruralité à une époque de bouleversements économiques, sociaux et politiques majeurs ? Loin des centres industriels, le monde ouvrier possède néanmoins quelques bastions précisément localisés où il peut exercer une influence non négligeable. Cependant sa modération politique et sa modeste importance numérique font que l’ouvrier n’est pas prioritaire dans l’esprit des autorités. L’application d’une législation sociale, qui émerge dans la seconde moitié du siècle, se fait sans zèle malgré le besoin réel d’une intervention étatique au sein des ateliers. Pour faire face aux difficultés d’une vie quotidienne éprouvante il reste la solidarité et la revendication active.

What can the place of the worker be in the 19th century Poitou, archetypal region of a miniature France, predominantly conservative and rural ? What way can the public authority perceive a population living on the margins of society, drowned in an ocean of ruralism in a period of major economic, social and political upheavals ? Far from the industrial centres, the Poitou labour force remains very heterogeneous. Though politically weak, the worker masters a few bastions precisely located in areas where he can carry some influence. However, his political moderation and his small population are not sufficient enough for the worker to have priority in the mind of public authorities. A social legislation, emerging in the second half of the century, is implemented with no zeal, despite the real need for a state intervention in the workshops. To face the difficulties of a testing daily life, there is solidarity and active claims.

Recherche

Menu principal

Haut de page